Les Psy

Les différents types de psy

Quand on n'est pas un professionnel de ce milieu, il n'est pas toujours facile de faire la différence entre les différents types de "psy". Pourtant, sous un même nom commun on trouve des personnes ayant des formations et des pratiques très différentes.

Qui fait quoi et quels sont les domaines de compétence de chacun ? Cette page essaye d'éclaircir un peu la question.

Les psychothérapeutes

Psychothérapeute est un mot formé sur les racines grecques "psyché" (ψυχή), l'esprit, et "thérapeute" (θεραπευτής), celui qui soigne. étymologiquement, un psychothérapeute est donc une personne qui soigne l'esprit.

En France, le terme de psychothérapeute est protégé par une loi corporatiste qui ne se base pas sur des compétences, mais sur une procédure d'inscription sur un registre après une formation contrôlée par des psychiatres et des psychologues (voir ci-dessous). Les plus grands psychothérapeutes qui ont fait avancer la psychothérapie et permis de découvrir des techniques de soin qui sont maintenant utilisées même par des psychiatres ou des psychologues ne pourraient pas exercer en France de nos jours. Par exemple, Milton Erickson, le plus grand psychothérapeute du 20e siècle et peut-être même de tous les temps, n'aurait pas le droit d'exercer !

En général, les psychothérapeutes en exercices se sont formés dans des écoles spécialisées. Toutes les écoles de psychothérapie ne sont pas équivalentes. Il en existe de toute sorte avec des contenus très différents. Là aussi, il vaut mieux se renseigner sur le sérieux de l'école et surtout sur le contenu de son enseignement.

Les moyens de la psychothérapie ne sont que psychologiques bien qu'ils puissent être très diversifiés. Cela va de l'utilisation de la parole comme unique vecteur de changement jusqu'à l'adjonction de techniques diverses comme la musique, le dessin, le théâtre, le geste, etc. Quelque soit la technique utilisée celle-ci s'appuie avant tout sur la relation entre le patient et le thérapeute.

Les consultations des psychothérapeutes ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. C'est une des aberrations du système de santé français qui préfère rembourser, parfois à vie, des médicaments qui abrutissent, mais ne soignent pas plutôt que s'attaquer aux causes du mal.

Les psychologues

Les psychologues sont des personnes ayant suivi une formation universitaire, de niveau bac+5, en psychologie, c'est à dire dans la science qui a pour but de comprendre la structure et le fonctionnement de l'activité mentale et des comportements associés (cf Société Française de Psychologie).

Les psychologues ne sont pas forcément des thérapeutes (des soignants), ils peuvent aussi faire du conseil, de l'enseignement, de l'évaluation, de l'expertise, de la formation, de la recherche, etc., et cela, dans divers secteurs professionnels, en libéral, dans le privé ou dans le public.

Les consultations des psychologues peuvent être prises en charge par la sécurité sociale, à condition de se rendre dans un centre agréé par cette dernière (les centres médico-psychologiques ou CMP) et de bénéficier d'une prescription médicale.

Les psychiatres

Les psychiatres sont des médecins, qui ont étudié le corps humain, ses dysfonctionnements, ses traitements, etc., pendant six années, avant de suivre une formation spécialisée (DES) en psychiatrie pendant quatre ans (cf AFFP). Ils sont les seuls à pouvoir prescrire des médicaments. Leurs consultations sont remboursées par la sécurité sociale.

Les psychiatres s'occupent des "maladies mentales", classées et codifiées en fonction des symptômes, par exemple: maladie d'Alzheimer, maladie de Creutzfeldt-Jacob, maladie de Parkinson, démence sénile, délirium, schizophrénie, catatonie, autisme, retard mental, débilité mentale, etc. ( cf CIM10 ).

La plupart des psychiatres, et il y a toujours des exceptions, n'ont pas fait d'étude spécifique et poussée en psychologie ni dans une méthode de psychothérapie. Se former à un type de psychothérapie reste une démarche personnelle. Parmi leurs quatre années de spécialisation, une cinquantaine d'heures sont consacrées à de la formation sur les approches communes des psychothérapies et une autre cinquantaine d'heures à l'étude de deux approches psychothérapeutiques particulières. Au mieux, les psychiatres sans formation complémentaire ont suivi 25 heures de formation dans une méthode de psychothérapie, l'équivalent d'une semaine ! (cf Fédération Française de Psychiatrie )

Leurs principaux moyens d'action sont les médicaments et l'hospitalisation.

Les psychanalystes

Il s'agit de personne ayant suivi la formation d'une école de psychanalyse, c'est-à-dire la fameuse approche basée sur les travaux de Sigmund Freud au début du 20e siècle. D'autres personnalités marquantes ont ensuite continué son travail de base et ont créé des écoles et des courants divergents.

La formation des psychanalystes dure plusieurs années et implique que ceux-ci suivent eux-mêmes une psychanalyse.

La cure psychanalytique peut durer plusieurs années, avec une fréquence régulière de une a plusieurs séances par semaine ! Il s'agit d'un travail sur l'inconscient fait par la conscience, basé sur un modèle théorique arbitraire décrété par Freud sur le fonctionnement de l'esprit à une époque où on savait à peine ce qu'était un neurone! La psychanalyse n'est pas une science, mais un ensemble de croyances non vérifiables et posées à priori. Dans la plupart des pays du monde, sauf en France, la psychanalyse est enseignée dans les facultées de philosophie.

La psychanalyse a monopolisé le champ de la psychothérapie pendant très longtemps, au point que beaucoup de gens confondent encore psychothérapie et psychanalyse. Elle a perdu beaucoup de son intérêt du fait de l'émergence de nouvelles techniques modernes, plus efficaces, plus rapides et moins onéreuses. De plus, beaucoup de choses ont été reprochées aux psychanalistes : leur manque de résultat (cf l'étude menée par l'INSERM en 2004), leur sectarisme, leur dogmatisme, leur langage hermétique, leur culte de la personnalité, etc., ce qui a amené de plus en plus de patients à se tourner vers d'autres types de psy.

Les consultations des psychanalystes ne sont pas remboursées par la sécurité sociale.